Forum scientifique

Venez débattre sur ce forum s'adressant à tous ceux qui veulent en connaitre un peu plus sur la science qui nous entoure.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L’évolution responsable de l’entropie

Aller en bas 
AuteurMessage
André



Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2014
Localisation : ici (à Terrebonne Québec, Canada)

MessageSujet: L’évolution responsable de l’entropie   Dim 24 Aoû - 20:22

Structure derrière l’évolution

La façon simple de décrire cette structure derrière l’évolution est de déterminer ses trois « stages » qui se répètent sans arrêt successivement de façon cyclique:

Stage a)-Je SUIS-

Stage b)-Je PENSE-

Stage c)-J’AGIS.

Je SUIS est « l’état actuel de la situation »

Je PENSE est « l’analyse de cet état afin de faire un choix d’action ».

J’AGIS est « l’action choisie pour atteindre un état plus défini » (C’est-à-dire : plus « réel »).

C’est cette augmentation de la définition plus précise d’un « état » qui produit « l’entropie »; tout simplement parce que les « possibilités » de plus en plus « précises » se présentent lors du « choix ». Ce qui donne une impression générale de plus en plus « chaotique ».

Celle-ci est donc loin d’être une augmentation vers le « chaos », qui n’est qu’une « apparence », pour être plutôt une augmentation vers la « complexité » suite à l’augmentation de précision.

La « cause » de cette structure évolutive est tout simplement parce que « l’état primordial » est strictement une « potentialité » et non une « réalité ».

Le mouvement évolutif vise à « réaliser » cette « potentialité initiale ».

Ce mouvement évolutif se manifeste tout au long du parcours entre « l’état potentialité » et « l’état réalité ».

Ce parcours « évolutif » traverse donc la totalité du domaine des « possibilités ».

Le stage c)-J’AGIS choisira toujours de tenter toutes les possibilités présentes face à « l’état actuel ».

Reste à déterminer comment se fait ce « choix » de l’action qui permettra de définir plus précisément « l’état actuel ».

Comme le but final est de déterminer la « réalité » de la « potentialité » initiale, le « choix d’action » se fera en fonction de déterminer l’action « viable » qui permettra à « l’état actuel » de poursuivre son évolution.

Mais en réalité, il n’Y a pas de "choix" puisque toutes les possibilités seront tentées. Le choix se limite qu’au niveau de la « possibilité » tentée. C’est un peu comme à la LOTO; un choix est fait par chacun des individus, mais au niveau de « l’ensemble des individus », le choix n’existe pas puisque toutes les « options » sont « choisies ». En ce sens, le hasard n’existe pas et le fait d’être devant l’inconnu de la réalité finale exige que le déterminisme n’existe pas non plus.

La « viabilité » de l’action choisie sera « prouvée » seulement lors du résultat suite à l’action elle-même. Le résultat qui « n’augmentent pas » la précision de l’état actuel, n’est pas viable et est alors éliminée des « possibilités viables ». Le mouvement évolutif ne le tentera plus de la même façon, dans les mêmes circonstances.

Finalement, le mouvement évolutif n’a pour but que la « survie » de l’état « je SUIS » durant tout son parcours vers sa propre réalisation.

Cette structure s’applique à absolument « tout ce qui est ». Et « tout ce qui est » est, non seulement chacune des choses qui existent mais, au départ, exactement la définition de l’univers lui-même.

Quels sont, alors, les « stages » évolutifs de l’univers?

1)-le stage d’être « Tout ce qui est » qui n’est qu’une potentialité à l’époque de « l’instant zéro »

2)-le stage d’une prise de conscience d’être (Je PENSE) et d’analyse en fonction d’un choix d’action (donc choix d’un « mouvement »). L’analyse se présente dans la virtualité de l’ère de Planck; les possibilités apparaissent et disparaissent jusqu’à ce qu’un « choix » se fasse.

3)-le stage « J’AGIS » est la manifestation du mouvement (au départ, le Big bang) suivie des choix successifs tentés pour préciser graduellement l’évolution de l’état « potentialité » vers sa « réalité ».

Ce qui est remarquable dans cette structure du mouvement évolutif est que le premier stage, celui « d’être » est complètement « statique » tout comme « l’instant zéro » du début de l’univers, et que le stage final « réalisation » est tout aussi « statique » puisqu’il est « réalisé ».

L’évolution produisant l’entropie se limite à la durée du parcours 2)-Je PENSE et 3)-J’AGIS.

L’univers se trouve actuellement à l’intérieur, ou plutôt « durant » de ce parcours évolutif; c’est pourquoi il est « dynamique ». Son mouvement tente de le « réaliser ».

Autre curiosité qui s’ajoute à tout ça est le fait que lorsqu’un objet atteint la vitesse de la lumière, les distances s’annulent et le temps se fige. Autrement dit l’objet devient « statique »

Est-ce que la « réalisation » serait l’atteinte de la vitesse de la lumière?

C’est une question à approfondir, JE… PENSE. Reste à le …FAIRE.

André Lefebvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’évolution responsable de l’entropie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum scientifique :: Sciences de l'univers :: Astronomie et astrophysique-
Sauter vers: