Forum scientifique

Venez débattre sur ce forum s'adressant à tous ceux qui veulent en connaitre un peu plus sur la science qui nous entoure.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le célèbre Big Bang

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Le célèbre Big Bang   Jeu 23 Aoû - 16:08

Que dire de ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsciences.forum-actif.net
André



Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2014
Localisation : ici (à Terrebonne Québec, Canada)

MessageSujet: Re: Le célèbre Big Bang   Ven 22 Aoû - 19:46

De quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André



Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2014
Localisation : ici (à Terrebonne Québec, Canada)

MessageSujet: Re: Le célèbre Big Bang   Sam 23 Aoû - 20:13

Ah! J'ai finalement compris:

Que dire du Big bang?

Aujourd'hui on peut en dire beaucoup plus qu'il y a vingt ans; et ce "beaucoup" est assez éclairant

Malgré que ce que je vais dire ici, n'est pas encore une interprétation tout à fait "officialisée". Elle ne l'est que par "pièces détachées". Les interprétations antérieures ont toujours été très difficiles à remplacer. Par contre, les nouvelles données doivent servir à influencer notre "jugeote" en dépit des interprétations en place. C'est ce qui fait avancer la "connaissance" au-delà du "savoir".

Le Big bang peut être considéré comme une "explosion", si l'on veut, mais surtout pas une explosion produite à l'instant zéro.

En fait, le Big bang se produit encore actuellement et nous sommes "en plein dedans". Donc je ne parlerai que du "début du Big bang".

Le Big bang a débuté au temps de Planck, soit à 10^-43 sec après l'instant zéro.

C'est là, l'époque où est apparu le diamètre de l'univers ayant une longueur de la distance de Planck qui, elle, est la plus petite distance possible mesurable dans un univers tridimensionnel. Autrement dit: dans un univers où on retrouve de "l'espace". Le Big-bang est donc une "production d'espace". À remarquer que lorsqu'on parle d'un diamètre, on ne détermine pas un "centre" mais bien un "volume".

Contrairement à dans un univers tridimensionnel, dans un univers bidimensionnel on ne peut pas trouver "d'espace"; on ne peut trouver que de la "distance", car nous sommes alors dans un univers de surface "sans profondeur". Ce serait donc ce genre d'univers bidimensionnel qui existerait avant l'instant de Planck, c'est à dire, avant 10^-43 sec après l'instant zéro.

Dans ce sens, "l'avant Big bang" existe bel et bien. C'est "l'avant instant zéro" qui n'existe pas. Par contre, ce qui a précédé l'univers "espace-temps" (avant Big-bang), est l'univers "distance-temps" (ère de Planck) qui s'étend de l'instant zéro à l'instant 10^-43 sec après cet instant zéro.

Le Big bang devient donc, l'instant où notre univers tridimensionnel est apparu sous la forme d'un "point" factuel "énergisé" ayant un volume mesurable .

Je dis "énergisé" parce que ce point initial contenait la totalité de l'énergie que l'on peut trouvé aujourd'hui dans tout l'univers. Depuis que notre univers existe, la totalité de son énergie n'a ni augmenté ni diminué. Par contre les événements ultérieurs ont fait qu'une partie de cette énergie initiale s'est transformée en d'autres genres d'énergie dont le genre "matière".

Considérons ce point "originel" à la date de 10^-44 sec ap. l'instant zéro. Cela est impossible car le point n'existe pas encore.

Ce n'est qu'à partir de 10^-43 sec ap l'instant zéro qu'il devient un volume perceptible .

Auparavant il n'est qu'une surface qui n'est perceptible que de façon intermittente parce que cette surface tourne sur elle-même et n'a pas d'épaisseur. C'est une surface "virtuelle" (qui apparaît et disparaît continuellement à cause de sa rotation).

Mais à cet instant précis (10^-43 sec), la surface en question "se déchire" en deux parties, libérant alors toute son énergie (comme lors une désintégration). L'énergie ainsi libérée dans toutes les directions produit un "volume d'espace" qui prend de l'expansion d'une façon fulgurante parce qu'il n'est, lui-même, qu'un volume d'énergie et rien d'autre.

À ce moment-là, l'espace n'existe pas ou si peu, car tout l'espace disponible se trouve être le volume déterminé par le diamètre du point en question. C'est le "mouvement" d'expansion de ce volume qui augmente alors cet espace minimal.

Il faut le répéter, "l'explosion" ne projette rien dans l'espace; elle est une "explosion d'espace" qui prend de l'expansion. Ce volume d'espace n'a pas de "contenant"; rien ne l'entoure. En ce sens il est "infini". Par contre son volume possède une limite; celle qui limite "tout ce qui est". On peut dire que notre univers est limité par "tout ce qui n'est pas".

Comme ce mouvement d'expansion se dirige dans tous les sens et dans toutes les directions, propulsé par toute l'énergie de l'univers, l'espace augmente de volume très rapidement.

Mais d'où vient donc cette énergie "totale" universelle qui anime ce point originel?

Une seule réponse est possible: cette énergie vient de l'ère de Planck où c'est le seul endroit (la seule période)  qu'elle a pu s'accumuler à partir d'une énergie nulle (zéro Kelvin/instant zéro) jusqu'à la totalité d'énergie dans l'univers.

Il est, cependant, assez évident que l'énergie manifestée à ce moment-là (10^-43 sec) ne peut pas être de l'énergie de masse mais est strictement de l'énergie cinétique qui produit ce "mouvement" que l'on qualifie "d'explosion originelle".

L'univers de cet instant n'est composé que de "mouvement" qui se dirige dans tous les sens et toute les directions sans aucune interférence puisqu'il n'existe encore rien d'autre que ce mouvement.

C'est donc dire que cet univers initial est "plat", autrement dit "sans aucune courbure" car l'énergie de masse n'existe pas encore.

Et effectivement, les observations, dont celles du satellite Planck, tout dernièrement, confirment que l'univers est majoritairement "plat".

Par contre, cette totalité de l'énergie qui se manifeste en "mouvement", doit nécessairement produire un mouvement ayant la vitesse de la lumière. Le problème est qu'à cette vitesse, les distance sont nulles et le temps se "fige". Autrement dit, sans la manifestation d'un autre facteur au même moment, l'univers que nous observons n'existerait pas, n'ayant aucune "distance" ni aucune "durée".

Pour que notre univers puisse "exister", il faut que quelque chose émerge de l'univers bidimensionnel précédant le nôtre et qu'il se déplace un peu moins rapidement qu'à la vitesse de la lumière. Ce quelque chose serait alors une particule virtuelle qui, même sans masse, se déplace moins vite que la lumière.

Difficile à trouver, vous me direz; mais ce n'est pas le cas du tout.

Cette particule virtuelle fut postulée en 1830 par Pauli et fut confirmée expérimentalement en 1956 par Reines et Cowan. Cette particule s'appelle un "neutrino".

Nous ne savons pas encore si le neutrino est sa propre antiparticule; mais nous savons qu'un neutrino à hélicité gauche, se déplace un chouia moins vite que la lumière sans que l'on soit obligé de faire intervenir la "masse".

Grâce à ce neutrino, les distance viennent d'apparaître et le temps n'est plus "figé". L'univers tridimensionnel "espace-temps" existe à partir de ce moment-là.

C'est ce qui me semble le plus important à dire au sujet du "début du Big-bang".

André Lefebvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le célèbre Big Bang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le célèbre Big Bang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y avait quoi avant le big bang?
» Vidéo documentaire Arte "A la recherche des secrets du big bang"
» évolution , big bang etc...
» La NASA et la recherche pour réduire le bang supersonique
» Big Bang aujourd'hui en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum scientifique :: Sciences de l'univers :: Astronomie et astrophysique-
Sauter vers: