Forum scientifique

Venez débattre sur ce forum s'adressant à tous ceux qui veulent en connaitre un peu plus sur la science qui nous entoure.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Vie et la Mort des étoiles

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: La Vie et la Mort des étoiles   Jeu 23 Aoû - 16:07

Si quelqu'un s'intéresse à cela faites partager vos connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsciences.forum-actif.net
André



Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2014
Localisation : ici (à Terrebonne Québec, Canada)

MessageSujet: Re: La Vie et la Mort des étoiles   Ven 22 Aoû - 21:09

Les étoiles naissent et meurent. c'est un fait.

S'il faut décrire leur naissance, c'est assez simple.

Les étoiles naissent par accrétion d'atomes (majoritairement) d'hydrogène résultant de la gravitation ambiante (déformation de la géométrie de l'espace-temps).

Il y a donc accrétion d'atomes d'hydrogène jusqu'à ce que l'énergie de masse, accumulée au centre de gravité du volume d'atomes d'hydrogène rassemblés, soit suffisante pour déclencher une fusion nucléaire en ce centre de gravité.

Actuellement, on décrit cette fusion nucléaire comme résultant de la température au centre de l'étoile. Mais comme cette température élevée est le résultat de la pression exercée par les atomes d'hydrogène sur ce centre de gravité, on doit alors accepter que l'énergie de masse, responsable de la gravité de l'étoile, dépend également de la pression exercée par les atomes d'hydrogène sur ce centre de gravité.

Ceci nous amène à un constat assez intéressant. C'est à dire que l'énergie de masse d'une étoile est l'accumulation de pression des atomes d'hydrogène qui veulent à tout prix suivre la "signalisation donnée par la déformation de la géométrie de l'espace-temps", pour atteindre le centre de gravité. Dit plus simplement, cela signifie que les atomes d'hydrogène "POUSSENT" sur celles qui les précèdent vers le centre de gravité ce qui augmente la pression subie par ce centre.

Par contre, comme la gravitation n'est qu'une "conséquence" d'une déformation géométrique de l'espace-temps, et que cette gravitation est "passive", la poussée de chacun des atomes d'hydrogène est le résultat de l'énergie cinétique attribuable à chacun de ces atomes dont le "mouvement" est bloqué par les autres atomes qui les précèdent.

En allant plus loin dans le constat, on doit accepter que l'énergie de masse est de l'énergie cinétique dont le mouvement est bloqué. Comme on sait que l'énergie ne disparaît pas mais qu'elle se transforme, il n'y a pas d'objection majeure à ce que l'énergie cinétique se transforme en énergie de masse.

Poursuivons le développement de notre étoile:

L'accumulation d'atomes d'hydrogène se poursuit aussi longtemps qu'il y a de l'hydrogène de disponible. Ce qui déterminera non seulement la grosseur de l'étoile mais également la puissance de son énergie de masse et donc, l'importance de la déformation de la géométrie de l'espace-temps dans et autour de cette étoile (j’inclue, ici, dans l'étoile, parce que la matière de l'étoile n'élimine pas l'espace-temps déformé; elle l'occupe; autrement dit, l'univers est formé de 100% d'espace-temps; qu'il soit occupé ou non). Plus l'énergie de masse sera importante, plus la courbure de l'espace-temps sera prononcée  et le volume d'espace-temps "déformé" sera étendu.

La mort de l'étoile sera directement dépendante de la quantité d'atomes d'hydrogène accumulés lors de sa formation.

1-Si la quantité est suffisante, la matière composant l'étoile parcourra le trajet de l'effondrement sur lui-même de l'espace-temps ambiant.  jusqu'à devenir un trou noir. Les "stages" de ce parcours d'effondrement sont actuellement déterminés par les limites de Chandrasekhar.

Évidemment, il se produit des "réactions" au niveau de la matière en présence, conséquentes à cet effondrement de l'espace-temps. Ces "réactions" sont des résistances successives de la matière, à suivre l'effondrement de l'espace-temps qu'elle occupe. À chacune des "résistances" vaincues, il y a éjection de matière et d'énergie.

2-Si la quantité d'atomes d'hydrogène n'est pas suffisante pour produire un trou noir, elle peut produire une étoile à neutron. Où la "pression" sur les atomes d'hydrogène pousse l'électrons de chacun des protons jusqu'à le "pénétrer" et changer le proton en neutron (remarquez que "injecter" un électron est identique à "éjecter" un positron).

3- Si la quantité d'atomes d'hydrogène n'est pas suffisante pour produire une étoile à neutron, la fusion nucléaire se poursuivra jusqu'à l'obtention d'atomes plus lourd qui seront des atomes plus stables jusqu'à atteindre la production d'atomes de fer. Et c'est là la "fin de vie»" de ce genre d'étoile qui ne possède pas assez d'énergie de masse pour produire une étoile à neutron.

Finalement, il est difficile d'affirmer qu'une étoile "meurt" au sens "d’annihilation"; en réalité l'étoile change "d'état".

André Lefebvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Vie et la Mort des étoiles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum scientifique :: Sciences de l'univers :: Astronomie et astrophysique-
Sauter vers: